top of page

Quatre exercices pour améliorer vos prises de parole en public

Source : Entreprendre - Alain Goetzmann



Vous pouvez lire dix livres entiers sur la façon de faire du vélo, tant que vous n’aurez pas mis les pieds sur les pédales, pour vous lancer, en équilibre sur votre monture, vous ne saurez toujours pas comment vous y prendre.


Pour la prise de parole, c’est la même chose. Vous pouvez acquérir des connaissances encyclopédiques sur la meilleure façon de parler en public, mais tant que vous ne vous serez pas lancé dans l’exercice, concrètement, vous aurez du mal. Le mieux est donc de se jeter à l’eau, mais en se préparant soigneusement pour ne pas subir d’échec.


Voici quatre exercices qui vous aideront à améliorer votre expression publique :


1. Analysez les autres


Devenez un étudiant méthodique de tous les aspects de la prise de parole. Regardez les autres, professionnels ou amateurs, et relevez ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et ce qui aurait pu être mieux fait. Notez-le soigneusement et garder vos notes. Vous serez étonné des leçons que vous en obtiendrez, surtout si vous êtes suffisamment attentif pour en saisir toutes les nuances. Votre objectif n’est évidemment pas de tenter d’imiter les techniques des orateurs observés mais d’évaluer leurs performances, bonnes ou mauvaises, pour assimiler ce qui fonctionne le mieux.


2. Faites-vous tirer dessus


Demandez à quelqu’un de vous enregistrer lorsque vous parlez. La qualité de l’enregistrement est secondaire. L’important est de pouvoir évaluer sa propre performance comme vous avez appris à le faire avec les autres.


Faire une liste :

Des choses que vous avez faites le mieux.

Des choses que vous pourriez faire mieux

Des choses que vous devriez arrêter de faire.

Peu de gens analysent leurs compétences orales. Bien que vous écouter ou vous regarder puisse vous mettre mal à l’aise, c’est l’un des moyens les plus puissants à utiliser pour améliorer sa présence face au public.


3. Demandez des commentaires


Nous avons tous une relation d’amour/haine avec les commentaires, les feedbacks. Bien que nous sachions qu’il s’agit là d’un des moyens les plus efficaces pour progresser, ils sont, la plupart du temps difficile à entendre. Avant de demander à quelqu’un des commentaires, assurez-vous que vous ne cherchez pas une simple validation, car cette validation – « Tu étais merveilleux » – vous fera vous sentir bien mais, en aucun cas, ne vous rendra meilleur sur scène. La façon la plus efficace d’obtenir des commentaires francs sera de convaincre votre interlocuteur de votre véritable envie de progresser et d’accepter ce qu’il vous dit sans objection ni justification. Une fois qu’il en aura terminé, vous pourrez toujours débattre pour vérifier comment ce que vous aviez envie d’exprimer s’est transformé en ce qu’il a entendu, sans émotion ni acrimonie.


4. Créez du matériau


Tenez un carnet ou un journal des bonnes idées, citations ou illustrations que vous connaissez ou que vous découvrez. Plus vous en enregistrerez, plus vous aurez de matériau dans lequel puiser pour la rédaction de votre prochaine présentation.


J’ai, personnellement, des centaines de pages, dans mes dossiers et fichiers numériques, d’idées, de maximes, d’aphorismes, que j’ai collectionnés au cours de ma carrière, au fur et à mesure qu’une idée ou un concept m’inspirait. Cela me sert énormément car, plus on dispose de matériau, plus il est facile de s’exprimer.


Mais, puiser dans ses notes est une chose, savoir ce qu’on veut dire en est une autre. Cherchez s’abord du contenu de qualité pour vous exprimer en public. Ajoutez-y des extraits de vos notes et soignez la forme, car « La forme c’est le fond qui remonte à la surface », écrivait Victor Hugo.


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page