top of page

Trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée grâce à la résilience et l’innovation

Source : Forbes - Jia Rizvi pour Forbes US – traduit par Lisa Deleforterie



La recherche d’un équilibre harmonieux entre vie professionnelle et vie privée est devenue une préoccupation majeure pour les travailleurs du monde entier, en particulier depuis la pandémie de Covid-19. Selon l’American Psychological Association, 95 % des travailleurs jugent essentiel que leur organisation respecte les frontières entre leurs sphères professionnelle et personnelle.


Cependant, à mesure que les frontières entre le travail et la vie privée s’estompent avec les environnements de travail à distance et hybrides, il devient de plus en plus difficile pour les employés et les dirigeants de définir et de respecter des limites. La même enquête a révélé que 26 % des employés ne pensent pas que leur employeur respecte les limites entre leur travail et leur vie privée. Il incombe aux dirigeants de tirer parti de la résilience et de l’innovation pour créer et respecter des limites qui permettent à leurs équipes de s’épanouir au travail sans nuire à leur vie personnelle.

 

Comment un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée améliore la résilience


La résilience est la capacité à s’adapter à l’adversité et à sortir d’une situation défavorable. C’est la pierre angulaire du développement personnel et professionnel. « Dans le contexte de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la résilience permet aux individus de faire face aux pressions et aux exigences de leur carrière sans succomber à l’épuisement professionnel », explique Lysa Miller, PDG de Ladybugz Interactive Agency, une agence de marketing numérique qui respecte une semaine de travail de 32 heures, des horaires flexibles et un mélange de talents freelance et à temps plein.


Si la semaine de 32 heures n’est sans doute pas la norme aux États-Unis, elle a attiré l’attention du monde entier. 4 Day Week Global, l’organisation mondiale qui se consacre à la mise en œuvre de cette semaine de travail raccourcie dans le monde entier, a indiqué que 55 % des employés participant à ses programmes pilotes se sentent plus engagés et plus à même de faire leur travail, et que 57 % d’entre eux sont plus susceptibles de rester à leur poste. Avec des effets positifs à la fois sur la productivité et sur la rétention des employés, la semaine de 32 heures est un excellent exemple d’adaptation en vue de la croissance.


Elle témoigne également de la puissance d’une main-d’œuvre résiliente, capable de fournir un effort soutenu lorsqu’elle est au bureau. « Il va de soi que la semaine de quatre jours est un privilège et que nous devons nous présenter chaque jour pour le mériter. Si nous cessons de produire les résultats attendus par nos actionnaires, nous n’aurons plus cette option », déclare James Reinhart, PDG de ThredUp, une autre entreprise qui applique la semaine de travail de quatre jours et de 32 heures. Bien que ce type de flexibilité ne convienne pas à tout le monde, ceux qui sont prêts à relever le défi de travailler de manière productive et efficace pendant quatre jours par semaine peuvent être récompensés par du temps supplémentaire dans leur vie personnelle.

 

Trouver des solutions créatives


Lorsqu’elle est exploitée efficacement, la créativité est un outil puissant pour renforcer la résilience d’une entreprise. Une enquête menée par Deloitte auprès de 1 015 cadres a confirmé cette tendance en révélant que les entreprises à forte croissance accordent la priorité à la pensée créative lorsqu’elles évaluent les talents. Plus de la moitié (53 %) des entreprises à forte croissance disposent d’un environnement propice à l’épanouissement de la créativité, contre 42 % des autres entreprises. Les auteurs de l’étude, Mark Singer et Rory McCallum, déclarent : « Non seulement les marques à forte croissance sont plus susceptibles de considérer les idées créatives comme essentielles au succès à long terme, mais elles sont également plus enclines à créer un environnement qui favorise la pensée créative en encourageant la prise de risque et la collaboration interfonctionnelle ».


Favoriser un environnement de travail créatif crée des opportunités de résilience et d’innovation, préparant ainsi une entreprise à un changement inévitable. En outre, la créativité sert de moteur au changement lui-même. Ce pouvoir combiné et cette malléabilité créative séduisante permettent alors un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée en attirant les meilleurs talents, en garantissant la cohérence et en encourageant l’innovation.

 

Un changement culturel pour un meilleur équilibre


Afin de promouvoir l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, il est essentiel de repenser la façon dont les aspects professionnels et personnels s’entremêlent. « La satisfaction du personnel est la clé d’une entreprise. Créer un environnement où les individus sont enthousiastes à leur poste et se sentent connectés à leur lieu de travail favorise la motivation et l’engagement des employés », explique Mme Miller.


C’est aux dirigeants des organisations qu’il incombe de conduire les changements culturels qui améliorent l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée de leurs employés. « Les dirigeants doivent remettre en question les notions traditionnelles de réussite et redéfinir la productivité pour y inclure le bien-être et l’épanouissement personnel. Nous devrions également tous plaider en faveur de politiques qui favorisent l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, telles que les congés parentaux et les aides à la garde d’enfants », a-t-elle ajouté.


La recherche d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée est à la fois une entreprise personnelle et une responsabilité collective. En faisant preuve de résilience et en exploitant l’innovation, les employeurs peuvent créer des environnements de travail qui tiennent compte des différents besoins et aspirations en matière de mode de vie. Donner la priorité à cet équilibre est non seulement possible, mais aussi bénéfique pour les individus comme pour les organisations.


Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page