top of page

LA NEWS DE WOMEN FIRST #41



L'actualité de la semaine

Les femmes perdent 5 mois de sommeil au cours de leur vie à cause de leurs règles. C’est l’étonnant chiffre révélé dans une étude relayée par Glamour UK. 😴 C’est ce qu’on appelle la “periodsomnia”, qu’on peut aussi traduire par “écart de sommeil menstruel”. Ainsi, près de 69% des femmes menstruées dorment moins bien. En moyenne, cela représente 3 802,5 d’heures de sommeil perdues, soit environ 158 jours. À quoi ces insomnies sont-elles dues ? 👉 À la peur des fuites pendant la nuit, qui peuvent tacher la literie et le pyjama. 👉 À une stigmatisation toujours pesante autour des menstruations, générant une angoisse et une gêne chez les personnes menstruées. 👉 Aux changements hormonaux qui surviennent pendant les règles. Autant de facteurs qui impactent la qualité du sommeil chez les femmes, et peuvent avoir des conséquences sur leur santé à long terme.


La Superwoman de la semaine

La bonne nouvelle est tombée ! L’année prochaine, les femmes elles aussi auront enfin le droit à leur propre Tour de France. 🚲 Et s’il s’agit d’une avancée majeure pour les femmes dans le monde du sport, ce n’est pourtant pas la première fois que l’une d’entre elles se lance sur le circuit. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Pour mieux comprendre, il faut remonter en 1908. ⏪ Nous sommes le 13 juillet, et le peloton du 6e Tour de France s’apprête à partir depuis le pont de la Jatte, situé entre Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret. Sur 162 cyclistes inscrits, 48 manquent à l’appel. Ce ne sont donc que 114 coureurs qui s’élancent pour les 14 étapes de la Grande Boucle. Seulement, après quelques minutes, une silhouette féminine force son chemin à coups de pédale dans le sillage des cyclistes. C’est Marie Marvingt, 33 ans. Cette jeune femme au caractère bien trempé a pourtant essayé de s’inscrire à la course, en vain. Car, à l’époque, impossible pour une femme de concourir pour une compétition sportive. Il faudra d’ailleurs attendre 1935 pour que les femmes puissent suivre le Tour de France… en tant que journalistes ! Il en faut plus pour décourager Marie Marvingt, qui, en dépit du refus qu’elle a essuyé, boucle seule le Tour de France de 1908 et relie toutes les villes-étapes sur pas moins de 4488 km. Il faut dire que la jeune sportive n’en est pas à son coup d’essai et qu’elle est une sportive aguerrie. Car, au-delà du cyclisme, qu’elle pratique depuis son plus jeune âge, elle excelle aussi dans divers domaines : 👉 En natation : en 1906, elle devient la première Française à parcourir la traversée de Paris à la nage. 👉 En alpinisme : elle gravit de nombreux sommets dans les Alpes. 👉 Dans les sports d’hiver : elle pratique le ski alpin, le patinage artistique, la luge, le bobsleigh, et bien d’autres disciplines, qui lui vaudront une vingtaine de médailles d’or au total. 👉 En aviation : c’est une véritable pionnière, qui devient la première femme à traverser la Manche en ballon. Elle passe son brevet de pilote en 1909, qui lui permettra de réaliser pas moins de 900 vols. Ses prouesses sportives, son courage et son esprit rebelle dans une société ouvertement misogyne valent donc bien à Marie Marvingt le titre de “sportswoman” de la semaine !


Le coup de coeur de l'équipe

2 millions de femmes seraient victimes de précarité menstruelle en France. En cause : un tabou toujours présent autour des règles, mais aussi et surtout le manque d’accès aux protections périodiques. Pour remédier à ce problème, la bretonne Gaëlle Le Noane a décidé de fonder Marguerite & Cie, une entreprise qui souhaite mettre des protections bio à portée de toutes les femmes. Sa mission : proposer des produits plus respectueux de la santé et de l’environnement, et ce de façon 100% gratuite. Pour cela, elle conçoit des distributeurs de protections périodiques rechargeables (tampons et serviettes) pour tous les lieux publics. Établissements scolaires, entreprises, collectivités : 3000 distributeurs Marguerite & Cie ont déjà été installés, en France ou à l'étranger. Et Gaëlle Le Noane ne compte pas en rester là, puisqu’elle souhaite développer un véritable réseau à travers tout l’Hexagone. Une belle initiative qui lui a permis de remporter une médaille au concours Lépine, une distinction accordée aux inventions les plus ingénieuses. 🏅 Ce qui est sûr, c’est que Gaëlle Le Noane n’a pas peur de changer les règles du jeu et qu’on admire ça chez Women First ! Nous accompagnons d’ailleurs toutes les femmes qui ont une vision et souhaitent elles aussi percer le plafond de verre dans leur carrière. Pour cela, nous avons mis au point plusieurs programmes : 1- WOMEN FIRST "READY NOW" Nous préparons vos talents féminins en vue de leurs prochaines évolutions. 🙋🏽‍♀️ Programme en 10 ateliers individuels 👉🏼 executive coaching, mentoring, personal branding, influence, networking 2- WOMEN FIRST "DIVERSITY & INCLUSION ECOSYSTEM" Nous permettons aux organisations de créer un environnement favorable à l'épanouissement des talents féminins. 👉🏼 Programme en 20 modules 3- WOMEN FIRST "PEOPLE" Nous favorisons la Féminisation des Organisations. 👉🏼 marque employeur, recrutement, plans de succession, développement de viviers, coaching individuel et collectif, formations inter/intra entreprise… 4- WOMEN FIRST "CLUB" Notre réseau permet à des femmes de se développer, partager, réseauter. 👉🏼 3 piliers : événements, contenu, réseau 5- WOMEN FIRST "AGENT" Nous gérons la carrière de talents féminins pour atteindre leurs objectifs.


Commentaires


bottom of page