top of page

LA NEWS DE WOMEN FIRST #51



L'actualité de la semaine

La perception des inégalités femmes-hommes a baissé en l’espace de deux ans. À l’occasion du Women’s Forum, qui s’est tenu le 29 et 30 Novembre dernier au Palais Brongniart, la présidente Anne-Gabrielle Heilbronner a mis en garde contre le ralentissement de la mobilisation sur ce sujet. Et pour cause, son nouveau baromètre sur la perception des inégalités entre les femmes et les hommes, en France et dans les autres pays du G7 révèle des résultats alarmants : 👉 En 2020, 91% des personnes interrogées considéraient que la réduction des écarts entre femmes et hommes représentait une urgence pour elles. En 2022, elles ne sont plus que 77% à partager cette opinion. 👉 La perception des inégalités reste très différente entre les hommes et les femmes. En effet, 74% des femmes pensent que l’inégalité au travail est un réel problème, contre 59% des hommes. Pour expliquer cette baisse de la mobilisation contre les inégalités, la présidente du Women’s Forum cite notamment la multiplication des guerres, l’inflation et d’autres problèmes sociétaux qui ont relégué ce sujet au second plan. Mais aussi des stéréotypes, qui restent encore ancrés dans les mentalités, en particulier dans certains pays. Et parce qu'il est temps d'agir, le Women’s Forum a proposé 17 pistes pour réduire ces inégalités. On retrouve notamment la possibilité de prendre en compte dans les bonus des banquiers une exigence d’égalité de traitement des dossiers qui leur sont présentés par des femmes ou par des hommes, ou bien encore la volonté d’imposer un apprentissage de la culture numérique. Des actions qui pourraient enfin sonner le glas des inégalités ! Chez Women First, nous continuons à lutter avec ferveur pour féminiser les organisations et la société en général, en accompagnant les femmes dans leur carrière et en luttant contre les stéréotypes de genre.


La Superwoman de la semaine

“Lève-toi et marche”. Cette expression, Marie Leautey l’a prise plutôt deux fois qu’une au sérieux et a même décidé de passer la seconde ! Car cette Rouennaise de 45 ans est devenue la deuxième femme de l’Histoire à boucler un tour du monde en courant. Un exploit que seulement 7 personnes ont réussi à accomplir. 🏃🏻‍♀️

Ancienne consultante financière et “marathonienne du dimanche”, elle a parcouru 28 300 kilomètres séparés en 698 marathons. Une course à travers le monde entamée en décembre 2019 au Cap Roca (Portugal) et achevée le mardi 30 août dernier à Sydney (Australie). Pendant ses 813 jours de course, Marie Leautey a exploré le monde sous toutes ses coutures. Amérique Latine, Europe, États-Unis : du pays, elle en a vu. 🌍 En plus d’avoir réussi cette prouesse sportive de haut vol, la marathonienne a couru pour défendre une cause. Tout au long de son périple, elle a en effet récolté des dons pour l’association “Women for Women”, dont les fonds assurent un soutien moral et matériel aux femmes victimes de la guerre. Chapeau l’artiste !


Le coup de coeur de l'équipe

20% des femmes françaises ont déjà été confrontées à la précarité menstruelle. Face à ce chiffre alarmant, le département et l’Institut des Hauts-de-Seine ont décidé de lancer l’opération Toutes Culottées dans les collèges. 🥊

Le principe ? Proposer aux jeunes étudiantes un atelier d’information sur les règles et leur corps, à l’issue duquel elles reçoivent chacune une culotte menstruelle gratuite.

Le tout afin de lutter contre l’absentéisme scolaire. En effet, plusieurs chefs d’établissements ont constaté que certaines collégiennes manquaient l’école pendant leurs règles. Un problème lié au coût encore trop élevé des protections hygiéniques.

L’an dernier, l’opération avait déjà rencontré un franc succès, avec près de 3000 culottes lavables distribuées dans le département. À terme, l’objectif consiste à offrir 25 000 culottes, une pour chacune des collégiennes du département, de la 5ème à la 3ème.

Pour rappel, la précarité menstruelle touche de nombreuses femmes en France et les règles restent encore un sujet compliqué à aborder. En témoignent ces quelques chiffres issus d’un baromètre réalisé par l’association Règles Élémentaires :

👉 30% des femmes ont déjà manqué le travail à cause de leurs règles ;

👉 1 français sur 2 pense que les règles sont taboues ;

👉 60% des répondants de l’enquête n’ont reçu aucun enseignement formel à propos des règles.

Heureusement, la précarité menstruelle est progressivement en train de devenir un enjeu de santé publique grâce au travail acharné d’acteurs qui changent les règles ! 🩸

Envie de nous faire découvrir la femme qui vous a inspirée dans votre parcours ? Dans notre nouvelle rubrique "Role model", nous mettrons désormais en avant chaque semaine un portrait de femme qui a façonné l’identité de nos lecteurs.

Pour que nous parlions de votre rôle modèle dans nos prochaines newsletters, il suffit de remplir ce formulaire et le tour est joué !

Comentários


bottom of page