top of page

LA NEWS DE WOMEN FIRST #72



L'actualité de la semaine


L’Amazonie, ou encore « poumon de la terre » est un territoire qui regorge de biodiversité.🌴


Mais pas seulement ! Des peuples indigènes, natifs de ces terres, luttent aujourd’hui pour leurs droits et leurs terres. Watatakalu Yawalapiti s’est imposée comme le nouveau visage de la lutte indigène. 🙋‍♀️


Mais qui est ce nouveau visage éminent, première femme figure de ces communautés ?

Cheffe du peuple Yawalapiti, Watatakalu est engagée dans la protection de son village et des terres qui l’entourent.


👉 L’ Amazonie est en effet un territoire convoité pour ses ressources naturelles. Les activités illégales telles que l'exploitation forestière, agricole et minière ne sont malheureusement pas rares.


La femme a réussi à se faire une place dans le cercle très masculin des représentants d’Amazonie. Leadeuse de nature, son père était un ancien membre de la Fondation Nationale de l'Indien (FUNAI).


Éduquée pour prendre la parole et occuper l'espace, elle a transformé sa vie en une quête de justice et de protection de la Terre. Son militantisme, à la fois écologiste et féministe, l'a propulsée sur la scène internationale, devenant une voix puissante pour les peuples autochtones et les femmes en Amazonie. 🗣


Watatakalu Yawalapiti ne se contente pas de combattre localement, elle porte également sa voix au-delà des frontières !


👉 Elle a participé à d'importantes manifestations environnementales au Brésil et a pris la parole lors de la COP27, faisant ainsi entendre les préoccupations des peuples autochtones.


Elle a récemment fait son apparition au festival de Cannes auprès de Raoni, chef indigène emblématique d’Amazonie, durant sa tournée annuelle afin engager les pays européens à protéger le poumon vert de la planète et les peuples autochtones.


Elle est d’ailleurs pressentie pour succéder à Raoni !


Forgée par sa propre expérience de femme indigène, Watatakalu met en lumière la cause des femmes, mise de côté dans ce milieu.

­­­

La Superwoman de la semaine

­­­­­­­

Direction la RDC 🇨🇩 : Hortense Kavuo Maliro, femme handicapée, présente sa candidature à la présidentielle du pays en décembre prochain ! 💪


Malgré son handicap de naissance, la femme a su s’affirmer en tant qu’activiste de paix, des droits de la femme et des vulnérables.


Audacieuse et déterminée, Hortense Kavuo Maliro, 43 ans, est une femme qui ne se laisse pas intimider par les obstacles.


👉 Elle fonde en 2004 l´AISHP, une ONG dont l’objectif est de lutter contre toute forme de marginalisation des personnes handicapées et vulnérables.

👉 Elle est de plus, la promotrice de We Are The World School, un projet de l’AISHP.

We Are The World School est une école abritant des enfants victimes des affres de guerre dans le Nord-Kivu.


Diplômée en économie, mais novice en politique, la femme est pourtant déterminée dans son projet. Déjà perçue comme un exemple de courage dans son pays, la femme est admirée pour son parcours et ses projets.


Elle affirme : « Mon propre handicap n'a jamais été un problème pour moi ou pour mes parents. Je suis une femme ambitieuse. Je travaille et je contribue à la société. J'ai donc décidé de faire la différence dans mon pays en luttant contre toutes sortes de barrières sociales et en promouvant l'égalité pour tous. »


Prête à briser les stéréotypes et à affronter les préjugés, elle est déterminée à montrer qu’un handicap n’est pas un poids pour se hisser au sommet ! 🙏


D’ailleurs, nous accompagnons nous aussi toutes celles qui comptent bien percer le plafond de verre. Notre but : accélérer la féminisation des organisations et développer les talents féminins pour percer enfin le plafond de verre.


Le coup de cœur de l'équipe

Le cinéma se met aux couleurs du football féminin avec le nouveau film « Marinette », biopic sur l’icône du football féminin français : Marinette Pichon. ⚽️


Son nom vous est sûrement familier : la star du football français a marqué les esprits tout au long de son parcours. ✨


Retour sur le parcours d'une championne du ballon ⚽️ :


Malgré une jeunesse marquée par les cicatrices d'un père violent, Marinette Pichon évolue dans le football amateur durant sa carrière au Saint-Memmie Olympique jusqu’à y monter en première division.


À l’aube des années 2000, elle signe à Philadelphia Charge et devient la première footballeuse (hommes et femmes confondus) à signer aux États-Unis. 🇺🇸


Après son aparté outre-Atlantique qui durera deux saisons, Marinette revient sur les terrains Français et signe au Juvisy FCF avant de remporter le titre de championne de France en 2006. 🏆


Elle compte 112 sélections en équipe de France pour 81 buts marqués ! 🥅


Bien plus qu’un biopic, le film remet en perspective les enjeux sociaux des femmes dans le sport, sujet toujours d’actualité.


En salle depuis le 7 juin, le football féminin est à l’honneur dans vos cinémas !

留言


bottom of page