LA NEWS DE WOMEN FIRST #15


Les actus de la semaine

1. Estelle Brachlianoff nommée directrice générale de Veolia, devenant la deuxième femme à la tête d’une entreprise du CAC 40


2. Salima Mukansanga, première femme arbitre à la CAN 2022



1. Estelle Brachlianoff nommée directrice générale de Veolia, devenant la deuxième femme à la tête d’une entreprise du CAC 40

L’actuel PDG et président de Veolia-Suez, Antoine Frérot, a annoncé son départ après 13 ans de gouvernance à la tête du géant mondial de l’eau et de la gestion des déchets. Et, s’il garde sa place de président du conseil d’administration bien au chaud, il n’a pas choisi n’importe qui pour lui succéder au poste de directeur.


C’est Estelle Brachlianoff, directrice générale adjointe depuis 2018 et bras droit d’Antoine Frérot, qui reprendra les rênes de la compagnie dès juillet 2022. Une nomination qui va de soi pour la polytechnicienne de 49 ans, qui illustre ses qualités chez Veolia depuis 2005. En 2010, elle prend la direction de la gestion de déchets en Île-de-France, avant de partir direction le Royaume-Uni où elle exerce ce même poste.


À ce parcours déjà impressionnant s’ajoutent d’autres distinctions professionnelles, puisqu’elle est membre du comité du président de la Confédération de l’industrie britannique et présidente de la Chambre de commerce française de Grande-Bretagne.


Sa nomination au poste de DG de Veolia-Suez marque donc la consécration pour cette business woman acharnée, qui devient ainsi la deuxième femme à diriger une entreprise du CAC40, avec Catherine MacGregor. Plus que 18 et nous atteindrons enfin la parité !


Et chez Women First, nous sommes bien décidés à emmener les femmes ambitieuses au sommet, avec un objectif en tête : 10 Femmes CEO du CAC 40 en 2025.


2. Salima Mukansanga, première femme arbitre à la CAN 2022

C’est une première dans l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations ! Cette année, la grand-messe du football qui se déroule au Cameroun du 9 janvier au 6 février fera intervenir une arbitre femme, Salima Mukansanga.


Une victoire pour la Rwandaise de 33 ans que rien ne prédestinait à se tourner vers le football. Car, dans sa jeunesse, c’est un tout autre type de jeu de ballon qui l’intéresse : le basketball. Elle développe pourtant une passion pour l’arbitrage et se fait petit à petit connaître dans le milieu du sport. 2014 marque un tournant dans sa carrière, puisqu' elle officie comme arbitre centrale pour la première fois lors d’un match international.


Depuis, les choses se sont accélérées pour la jeune femme, qui a enchaîné les expériences :


  • 2015 : Match d’ouverture et demi-finale des Jeux africains

  • 2016 : Finale de la Coupe d’Afrique des Nations féminine

  • 2018 : Arbitre centrale lors de la Coupe du monde féminine des moins de 17 ans en Uruguay.

  • 2019 : Arbitre centrale lors de la Coupe du monde féminine 2019 en France.


Ce beau palmarès explique sa récente nomination en tant qu’arbitre à la CAN

2022 : Une super nouvelle pour la représentation féminine dans le monde du sport !

La business woman de la semaine

Ça n’était jamais arrivé en Suède, qui fait pourtant office de champion européen en matière de féminisme. Fin novembre 2021, Magdalena Andersson est devenue officiellement la première femme élue cheffe du gouvernement.

Après un rocambolesque faux départ qui lui a valu de démissionner le jour même de son élection, la leader sociale-démocrate est réélue pour de bon le 29 Novembre. Revenons ensemble sur le parcours de cette Première Ministre qui se dit “sympa et travailleuse" et qu’on qualifie de “bulldozer”.


Diplômée d’économie, ancienne nageuse de haut niveau, la jeune femme s’oriente rapidement vers la politique en devenant collaboratrice du Premier Ministre Göran Persson en 1996. En 2009, elle accède au poste de directrice en chef de l'Agence fiscale suédoise puis, en 2014, à celui de ministre des Finances. Un chemin qui l'a menée lentement mais sûrement vers sa nomination en tant que Première Ministre en novembre dernier. De quoi redonner le sourire !


Le coup de cœur de l'équipe

20 propositions pour atteindre l’égalité femmes-hommes. C’est ce programme ambitieux qui constitue le corps du livre Femmes, Ministres, et Féministes publié le 13 janvier. À l’origine de cet ouvrage, un duo de choc que personne n’attendait et qui fait front commun : les Ministres Elisabeth Moreno et Agnès Pannier-Runacher. Les deux femmes politiques s’y livrent sur leurs parcours respectifs dans un monde encore trop masculin, et offrent des pistes de réflexion concrètes pour accéder enfin à l’égalité des chances. À dévorer sans modération !