LA NEWS DE WOMEN FIRST #25


L'actu de la semaine

Le syndrome de l’imposteur est-il majoritairement féminin ? ​C’est ce que pourrait laisser penser cette enquête parue dans la revue Sciences Advances, qui porte sur des adolescentes de 15 ans originaires de 71 pays du monde. Celle-ci révèle que les jeunes femmes doutent de leur talent dès le plus jeune âge, et ce bien plus que les garçons. Un phénomène inquiétant qui n’est pas sans conséquences sur leur carrière.

Que dévoile cette étude ?

👉 Dans les pays de l’OCDE, 61% des filles y craignent d'être responsables de leurs échecs, contre 47% des garçons, soit un écart de 14%.

👉 Autre constat étonnant : le fossé filles-garçons est le plus profond dans les pays les plus égalitaires, et chez les filles les plus douées à l'école.

Pourquoi est-ce préoccupant ?

Parce que le syndrome de l’imposteur conditionne les jeunes filles à douter de leurs compétences, et que cet état d’esprit se répercute sur leur future vie professionnelle. Les adolescentes ont moins confiance en elles, ce qui les pousse à s’orienter vers des secteurs moins compétitifs et à brider leurs ambitions.

Heureusement, de nombreux acteurs se mobilisent pour inverser la tendance et soutenir les femmes de tous âges dans la réalisation de leur carrière. Women First est fier d’en faire partie en accompagnant la féminisation des organisations. 💪


La Good news de la semaine

Incroyable mais vrai : la France est bien classée dans l’Index plafond de verre !

Publié chaque année par le magazine The Economist, cet indice permet de classer les pays selon le rôle et l'influence des femmes sur le marché du travail.

Et pour cette édition 2022, la France arrive en 7ème position et obtient un score supérieur à la moyenne dans 7 des 10 critères étudiés.

Deux chiffres attirent particulièrement l’attention :

👉 39,5 % d’élues au Parlement,

👉 45% de féminisation des conseils d’administration des groupes côtés.

Un résultat qui n’aurait jamais été possible sans la mise en place de quotas instaurés notamment par la loi Copé-Zimmermann, qui vise l’égalité femmes-hommes dans les conseils d'administration et de surveillance.

Faisons donc en sorte que la France gagne quelques places d’ici l’année prochaine, afin qu’elle puisse un jour monter sur la première marche du podium ! 🤞


Le coup de coeur de l'équipe

120 statues de femmes scientifiques grandeur nature.

C’est l’installation inédite baptisée #ifThenSheCan mise en place au Smithsonian à Washington, et ce dans le cadre du Mois de la femme. En effet, après New-York et Dallas, c’est à la capitale des Etats-Unis d'exposer une centaine de statues orange vif imprimées en 3D.

Les objectifs de cette installation qui ne passe pas inaperçue ?

👉 Rendre hommage aux femmes travaillant dans les domaines STEM (Science, Technology, Engineering, Mathematics), qui souffrent d'un cruel manque de représentation.

👉 Donner davantage de visibilité aux figures féminines dans l’espace public à travers des sculptures.

👉 Encourager les jeunes filles à poursuivre une carrière scientifique. Pour rappel, seulement 27% des femmes travaillent dans le domaine scientifique aux États-Unis.


Un phénomène qui s’étend à l’échelle planétaire, puisque selon l’institut de statistiques de l’UNESCO, seulement 30% des chercheurs dans le domaine scientifique sont des femmes.

Une belle initiative qui, on l’espère, amorcera une réelle prise de conscience et convaincra plus d’une jeune fille de se lancer dans la science ! À quand le tour de la France ? 🧬