LA NEWS DE WOMEN FIRST #28



L'actualité de la semaine

Jeff Bezos, Elon Musk… Nous connaissons tous le nom des hommes les plus riches du monde. Mais qu’en est-il de celui des femmes milliardaires, qui se trouvent souvent dans l’ombre médiatique de leurs pairs masculins ?


Il faut dire que peu de femmes apparaissent dans la liste des 2 668 milliardaires publiée par le magazine Forbes. Elles sont 327 femmes seulement à intégrer ce palmarès. Toutefois, si elles font figure d'exception, les 10 plus fortunées d’entre elles rassemblent 401 milliards de dollars. Un petit trésor…

Top 3 des femmes les plus riches en 2022

Françoise Bettencourt Meyers : L’héritière de L’Oréal peut se vanter de posséder une fortune de plus de 74 milliards de dollars, faisant d’elle la quatorzième personne la plus riche du monde.

Alice Walton : La fille du fondateur de Walmart, Sam Walton, possède 65,3 milliards de dollars.

Julia Koch : À la mort de son mari David en 2019, Julia Koch hérite de toute sa fortune, ce qui la place sur le podium des femmes milliardaires, avec plus de 60 milliards de dollars.

Le manque de figures féminines dans le classement masque cependant une réalité : les inégalités entre femmes et hommes persistent dans le monde du travail. Il y a encore trop peu de femmes aux postes à hautes responsabilités et l'écart entre les salaires subsiste.

Heureusement, les choses sont en train de changer et certains acteurs encouragent l'ascension des professionnelles dans la société, comme nous le faisons chez WomenFirst. Pour accélérer le mouvement, nous avons crée le Women First Club, qui permet aux femmes de networker entre elles et d'avoir accès à du contenu et des événements exclusifs. Pour que le plafond de verre se fissure enfin !


La Superwoman de la semaine

Qui se cache derrière toutes ces applications de rencontre, les Tinder, Meetic et compagnie ? Celles-là même qui permettent de partir à la recherche de l’amour en ligne en swipant les profils plus vite que son ombre.

Pour rencontrer celle qui tient les commandes de cet empire des rencontres 2.0, il faut voyager jusqu’à Dallas, dans la capitale économique du Texas. Installée à son bureau, on peut y faire la connaissance de Shar Dubey, directrice générale de 52 ans de Match Group.

Match Groupe, ce n’est ni plus ni moins que le leader mondial du marché des applications de rencontre, qui possède Tinder, Meetic, Hinge, OkCupid… En bref, il s’agit du siège mondial de Cupidon !

Et à la tête de cette entreprise titanesque de matchmaking virtuel, Shar Dubey noue et dénoue les relations dans le monde entier. Il faut dire que le parcours de cette femme d’origine indienne est pour le moins singulier et exceptionnel. Retour sur les moments clés de son chemin vers le succès.

Élevée à Jamshedpur, au nord-est de l'Inde, cette lycéenne brillante est la seule à être admise à l'Indian Institute of Technology (IIT), l'équivalent du MIT en Inde, parmi une centaine d'hommes.

Elle traverse ensuite le monde pour suivre un master aux États-Unis. Shar Dubey devient ainsi la première femme ingénieure à être recrutée par un fabricant aérospatial de Pennsylvanie.

Elle fait la rencontre de Mandy Ginsberg, qui travaille alors chez Match Group, et s’associe avec elle. Une collaboration de quinze ans qui les a toutes les deux hissées vers le sommet. Ainsi, lorsque Mandy prend les fonctions de directrice générale du groupe en 2017, elle nomme Shar présidente.

Au début de la pandémie, en 2020, Shar Dubey devient officiellement directrice

générale, une consécration pour cette business woman travailleuse et déterminée.


Le coup de coeur de l’équipe

Il y a près de 100 ans, des femmes artistes venues du monde entier affluaient à Paris pour profiter de l'effervescence culturelle de la capitale française : nous sommes alors au beau milieu des Années folles.

Ces peintres, sculptrices et photographes y redéfinissent les contours de la liberté féminine à travers leurs créations. Fluidité du genre, sexualité libérée, questionnement de leur identité : elles s’inscrivent ainsi en pionnières de la modernité.

Afin de rendre hommage à ces artistes avant-gardistes, le Musée du Luxembourg a rassemblé les oeuvres des plus célèbres d’entre elles dans le cadre de son exposition Pionnières. Tamara de Lempicka, Sonia Delaunay, Tarsila do Amaral, Chana Orloff : elles continuent aujourd’hui d’influencer des générations d’artistes par leur audace et leur créativité. À ne pas louper.

Pionnières. Artistes dans le Paris des Années folles, au Musée du Luxembourg, du 2 mars au 10 juillet 2022. Billetterie ici.