top of page

LA NEWS DE WOMEN FIRST #76



L'actualité de la semaine


Le tant attendu classement des femmes milliardaires Forbes 2023 a été dévoilé ! 👀

Découvrons les femmes les plus riches du monde. 🙋‍♀️


Cette année, il y a 337 femmes milliardaires contre 327 en 2022 ! Elles représentent une part légèrement plus importante de la population milliardaire qu’il y a un an. (13% cette année, contre 12% en 2022)


Qui retrouve-t-on dans le podium des femmes les plus riches ?


La femme la plus riche de la planète, pour la troisième fois consécutive est l’héritière de l’Oréal, Françoise Bettencourt Meyers avec une fortune de 80,5 milliards de dollars. 💵


Elle est suivie par la grande habituée du palmarès, Julia Koch, qui possède 42% du conglomérat Koch Industries et qui gagne une place par rapport à l’année précédente. On retrouve aussitôt après Alice Walton, dont le père est confodateur de Walmart.


Et si la majorité du classement met à l’honneur des femmes qui ont hérité de leur fortune, on retrouve 28% considérées comme self made tel que Rihanna (1,4 milliard de dollars) et Kim Kardashian West (1,2 milliard de dollars).


Et pour la première fois depuis 3 ans, une self-made woman figure dans le top 10 !

👉 Rafaela Aponte-Diamant, à la 6ème place, cofondarice d’une des plus grandes compagnies maritimes du monde. ⛴


Des business women certifiées qui prouvent que le cercle des milliardaires n'est pas exclusif aux hommes !



La Superwoman de la semaine

­­­­­­­

L’ultramarathon, ça vous dit quelque chose ? 💭


C’est tout simplement une course à pied plus longue que 42km (longueur traditionnelle du marathon). 🏃‍♀️ Cette discipline attire de plus en plus d’adeptes à travers le monde malgré les efforts intenses qu’elle demande.


Ashley Paulson, déjà détentrice du record féminin de la course Badwater 135, a encore battu son record cette année. 💪 Et ce n’est pas tout : elle s’est imposée comme gagnante de la course, hommes et femmes confondus, avec un chrono de 21h44 pour 217km ! 🥇


Le Badwater 135 Ultra marathon, l’une des courses emblématiques de ce sport est décrite comme « la course à pied la plus difficile au monde ».


Elle porte bien son surnom :


La course débute à 85 mètres au-dessous du niveau de la mer dans le bassin de Badwater dans la Vallée de la Mort en Californie, finissant à une altitude de 2 548 m à Whitney Portal, où le thermomètre dépasse fréquemment les 50°. 🌡


Avec un chrono impressionnant de 21h44, elle remporte la course et signe le record féminin, mais également le deuxième meilleure temps hommes et femmes confondus, après le Japonais Yoshihiko Ishikawa en 2019. ⏱


Avec une maîtrise spectaculaire de son effort, l’Américaine est restée en retrait avec une 5ème position jusqu’au 68ème km, puis a su se glisser progressivement à la première position après 180km ! 🚀


Une runneuse de l’extrême qui n'a peur de rien ! 🏃‍♀️



Le coup de cœur de l'équipe

Vous pensiez que le sumo était réservé aux hommes ? Détrompez-vous.


Cela ne fait pas de doute, ce sport caractéristique du Japon est l’un des plus masculinisés au monde. Et pourtant, les femmes pratiquant le sport de lutte japonaise se battent pour être reconnues. 🙋‍♀️


Si le nombre de tournois accessibles aux femmes a commencé à prendre de l’ampleur, les rings restent le boys club par excellence. 🚹 Contrairement aux hommes, il leur est impossible d’en faire une carrière professionnelle.


Tout ça, c’est la faute de la tradition 🎌 :


Historiquement, seuls les hommes sont autorisés à pratiquer cette activité. À l'origine, les femmes étaient même interdites sur les aires de combats, leur sang étant considéré impur !


Cette pratique était particulièrement liée aux mœurs des arts guerriers dans une culture patriarcale.


Depuis le 19e siècle, les choses ont un peu évolué : elles sont désormais autorisées à y assister. Cependant, il est toujours hors de question qu'elles grimpent sur le ring de combat, cela est encore réservé aux hommes. ❌


Bien qu’elles soient à l’heure actuelle très peu nombreuses, de rares universités ouvrent les portes de leurs clubs de sumo à la gente féminine. 🏫


Une tendance pouvant à l’avenir se démocratiser. En effet, la Fédération Internationale de Sumo étant désireuse de faire de leur sport une discipline olympique, il est pour se faire impératif que ce combat à mains nues devienne une discipline mixte. 🚹🚺


À l’heure actuelle, on ne compte encore qu’une femme pour 300 hommes sumo au niveau junior mais leur nombre est en constante augmentation. 📈


Il est donc temps de raser ce cliché de l’homme sumo. La pratique a tout intérêt à se mettre à la page ! 🚨

Comentários


bottom of page